pokemon-aventure

RPG pokémon
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Chapitre 1: Les ruines Alpha

Aller en bas 
AuteurMessage
Byakuya Kuchiki
Co-admin
Co-admin
Byakuya Kuchiki

Nombre de messages : 87
Localisation : A l'arène d'Azuria, actuellement...
Date d'inscription : 03/05/2007

Chapitre 1: Les ruines Alpha Empty
MessageSujet: Chapitre 1: Les ruines Alpha   Chapitre 1: Les ruines Alpha Icon_minitimeMer 9 Mai - 22:58

J’ouvris les yeux, je regardai la fenêtre, il faisait déjà jour. Le réveil indiquait 9h47. « Déjà dix heures moins dix !!!! Je vais être en retard si je ne pars pas maintenant ! » Pensais-je. Je me levai, et attrapa mon sac en bandoulière de sous mon lit, sorti mes affaires de l’armoire et les mis dans la poche principale du sac. Je marchai jusqu’à la salle de bain pour prendre mes « super potions », ainsi que tout le nécessaire de soins. Ensuite je m’habillais tout en contemplant mon diplôme de « premier de l’académie Pokémon », avant de le mettre lui aussi dans le sac. J’attrapai mes pokéballs et les mis dans ma poche intérieure gauche.

Une fois le lit fait, la chambre rangée, et la salle de bain nettoyée, je pris les clefs de la chambre, et juste avant de refermer la porte, je jetais un petit coup d’œil nostalgique à cette chambre dans laquelle j’ai habité 5 années. Je referma la porte et descendis l’escalier central pour donner la clef au maître d’hôtel. Je franchis la porte d’entrée en ébène et une fois sur le trottoir, je jetais un regard à cet hôtel qui m’avait fournit un toit pendant mes cinq années à l’académie. « Allez, il faut partir maintenant !! »
Je pris une pokéball de la poche de ma veste et fit sortir un « Roucarnage ». Roucarnage était mon pokémon le plus rapide, il faisait deux fois ma taille et avait une allure très majestueuse. Je montai sur son dos, mis bien mes jambes devant les ailes et dis :
-Allez, en avant Roucarnage, cap sur « Cidade-Vermelha » !!
L’oiseau émit un cri et d’un coup d’aile, l’oiseau nous propulsa à environ dix mètres au dessus du toit de l’hôtel, et il mit le cap vers la capitale, au sud de l’académie.

******************

Nous volions pendant trois heures et demie et enfin la « tour rouge » du Palais impérial était en vue. Cette tour était écarlate du bas des fondations jusqu’au toit. Le toit était également rouge mais un rouge légèrement plus clair. La moitié de la tour avait un diamètre énorme tandis que la deuxième partie de la tour était plus petite mais beaucoup plus haute. Cette tour était représentée sur le drapeau à fond noir de l’Empire.
Roucarnage alla se poser à l’entrée du Palais. Je le renvoyai dans sa pokéball et un garde s’avança vers moi :
-Heureux de vous revoir monsieur. Tout le monde au Palais avait hâte de vous revoir.
-Moi aussi je suis content, ça fait cinq ans que je n’ai pas vu la capitale !
Je pénétra la grande porte et arriva dans le hall d’entrée. Le hall du Palais était une gigantesque pièce circulaire d’une centaine de mètres de diamètre. Deux escaliers arrondis étaient situés au fond de la pièce, entre eux était placé une statue de « Dracaufeu ». C’est le Dracaufeu de la légende qui aurait sauvé la capitale, Cidade-Vermelha, et aurait donner à la tour, cette couleur rouge. Je montai un des deux escaliers et arriva dans un long couloir avec au bout, une grande porte blanche. Je l’ouvrit, laissant place à une grande pièce rectangulaire.
Une grande cheminée était au fond de la pièce entourée de canapé et de fauteuils. Des étagères avec de nombreux livres et bibelots en tout genre ornaient les murs. Sur un canapé se trouvait un homme qui se retourna discrètement dès que j’eus ouvert la porte.
-Ah Hélios. Te voilà enfin. Je dois dire que tes visites pendant ton temps libre, n’étaient pas très nombreuses !
-Je suis désolé de ne pas être venu pendant les vacances mais il fallait que je m’entraîne.
-Oui, c’est bien normal, tu me ressembles beaucoup au même âge. Moi aussi je m’entraînais énormément à l’époque. Et me voilà maintenant empereur ! Et bientôt ce sera ton tour, fils, si tu en es digne.
-J’attends ce moment depuis cinq années. Tiens regarde, mon diplôme académique !
Je sortis le papier de mon sac et le donna à mon père.
-Bien, tu as progréssé.
-Merci père.
-Alors, dis moi, quels Pokémons as-tu, à présent ? Je me souviens que tu es parti avec un « Minidraco ».
-Et bien, j’ai travaillé dur pour être le meilleur ! Minidraco est devenu un Dracolosse. J’ai également, un Roucarnage, un Pharamp, un Tyranocif, un Laggron.
-Très bien, tu as attrapé un pokémon de Hoenn, peu de gens l’ont fait, c’est bien.
-Je suis allée directement à Hoenn pour l’attraper. En Deuxième année, quand j’ai appris qu’il n’existait pas que le continent Bimundo, j’ai décidé de partir directement en direction de Hoenn. Je n’ai pas encore envisagé de partir vers Johto et Kanto car c’est encore trop loin et je n’ai guère le temps, pour l’instant.
-Ah oui, mais puisque tu es déjà allé à Hoenn, je pense que tu ne tardera pas à aller vers les autres continents.
-C’est vrai. Bien je suis un peu fatigué, alors je vais aller me reposer. Il est 13h15, je reviendrai vers 16h.
Je sorti de la pièce et marcha jusqu’à la moitié du couloir où se trouvait une porte de la même stature que la précédente. La pièce était de forme carré et moins grande que le salon. Les murs étaient blancs, un grand lit en baldaquin était contre le mur de gauche, un fauteuil à droite avec une table basse sur laquelle étaient posés de nombreux livres. Je m’avança jusqu'à la fenêtre au fond de la pièce et me mit à contempler la ville. Elle était énorme, et derrière le quartier marchand, se trouvait le Lac rouge. Je me retourna en direction de ma bibliothèque et me mis à regarder les nombreux livres qui y étaient posés. L’un d’eux attira mon attention, il était intitulé : « Les ruines Alpha ». Je l’ouvris et me mis à le lire. Pendant trois heures je lus ce livre. Il racontait l’existence des ruines Alpha situés dans les montagnes verdoyantes, au nord, ainsi que l’existence de « Black thunder », un criminel qui n’a jamais été retrouvé et qui fut un très grand dresseur. Il avait acquis ses puissants pokémons noirs dans les ruines, mais personne ne savait très bien quels pokémons il possédait. Son seul pokémon connu était un Elecsprint noir et jaune de très grande taille, qui filait à très grande allure grâce à son électricité, et qui portait constamment son maître sur le dos. C’est pourquoi ce dresseur fut surnommé « Black thunder ». A présent, une seule chose occupait mon esprit : trouver les ruines Alpha ainsi que Black thunder. Je reposa le livre sur la table basse et retourna dans le salon pour voir mon père. Je m’avança vers lui et lui dis :

******************

-Père, j’ai pris la décision de partir à la recherche de quelque chose.
-Et quelle est cette chose ? répondit-il.
-C’est peut-être bête parce que ce n’est qu’une légende, mais ce sont les ruines Alpha.
-Ce n’est pas bête, mais je te rappelle que seul Black thunder a pût trouver ces ruines.
-Je sais bien mais je sais où se trouvent les ruines et je compte m’y rendre dès demain.
-Tu ne partiras pas.
-Pourquoi ??
-Parce que, tu es parti à l’académie pendant cimq années, et tu n’es jamais venu me voir, pas une seule fois !!!
-Je suis vraiment désolé mais il faut que je parte. Je veux trouver ces ruines !
-Hors de question !! Tu ne partiras pas, tel est ma décision !!! Et puis, personne ne s’aventure jamais dans les Monts Verdoyants.
-Mais…
-Il n’y as pas de mais qui tiennent !! Tu ne partiras pas, un point c’est tout. Maintenant, tu peux te retirer.
Je réfléchis pendant quelques heures, et finalement, je pris la dure décision de partir sans sa permission. C’était risqué mais après tout, je n’avais pas le choix.
Juste avant le lever du soleil, je bouclai mes affaires, pris mes pokéballs ainsi que mon « National Dex » et sorti du Palais. Je jeta un dernier coup d’œil à la ville, au Palais et au grand lac, sorti Roucarnage de sa pokéball et grimpa sur son dos. J’examina la carte de Bimundo, et dis :
-En avant Roucarnage ! Direction Nord-ouest ! Vers les Montagnes Verdoyantes !!

******************

Nous volions pendant six heures d’affilée et quand j’aperçus les montagnes, je fis signe à Roucarnage de se poser.
Les montagnes Verdoyantes, étaient très grandes, de nombreux arbres arpentaient leurs parois ainsi que des cascades. Je survolai les montagnes pendant environ une heure en cherchant délibérément dans rochers entassés ou bien cherchant une personne capable de m’indiquer le chemin. Bien évidemment, ça n’était pas possible, car personne ne s’aventurait jamais dans ces contrées. Roucarnage, descendis un peu et nous volions maintenant beaucoup plus bas en espèrant trouver ces ruines.
C’était très difficle, car la moindre parcelle de roche de cette montagne était recouverte d’arbres ou bien de mousse. Puis, au bout d’un moment, j’arrivai à une falaise et vis une sorte de boule de lierre. Je m’approcha de celle-ci, renvoya Roucarngae dans sa pokéball et commença à examiner le lierre. « Ce n’est pas du lierre entassé naturellement, »me dis-je. Je l’arracha et un amas de rochers se découvrit. Je fis ensuite sortir Tyranocif de sa pokéball et lui donna l’ordre de déblayer les rochers. Il s’esecuta sans difficultés et un passage dans la montagne se découvrit. Un écriteau rocailleux de forme hexagonale était fixé en haut du passage. Il indiquait :
« Voyageur, si tu t'aventures dans cet endroit, quel chemin prendras-tu??»
C’était sans doute un language ancêstrale, comme je ne pouvais pas le déchiffrer, je ne m’attardai pas plus longtemps devant ce panneau, et décida d’entrer.
Je venais enfin de trouver les ruines Alpha.

_________________
Byakuya Kuchiki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre 1: Les ruines Alpha
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivés à Ruines Alpha
» Ruines Alpha , nous voilà ! [TOPIC CLOS]
» Exploration - Ruines Alpha ! Triple Objectif !
» Chapitre 1 : Les ruines de Pitioss [Pv Viladra & Victor]
» Chapitre 690

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pokemon-aventure :: Fanfics :: Fanfics :: La légende de Black Thunder-
Sauter vers: